Avertir le modérateur

08/06/2010

Etape 12 : Francis Boulard, l’Extra Brut

Il y a longtemps que je souhaitais rendre visite à Francis Boulard et à la maison Raymond Boulard, qui porte le nom de son père. Mais finalement, je n’aurai pas eu le temps de découvrir la gamme Raymond Boulard puisque les 3 frères et sœurs ont décidé de se séparer et Francis Boulard a choisi de suivre sa propre route en créant les Champagnes Francis Boulard & Fille. Une maison qui naît sur un beau passé puisque l’on va retrouver l’essentiel de la gamme de la maison paternelle. Francis Boulard est installé à Cauroy-les-Hermonville et possède un vignoble qui se répartit entre la vallée de la Marne, la vallée de la Vesle et la montagne de Reims. Une grande variété dans les terroirs qui permet à Francis Boulard d’élaborer une gamme à la fois variée et typée.
Agrandir le plan

Le problème avec la gamme de Francis Boulard, c’est que l’on ne sait pas par où commencer. La gamme est vaste, et de surcroit elle est déclinée, en partie, en deux versions : la dosée et la non dosée. C’est donc à une dégustation à deux flûtes à laquelle m’a invité Francis Boulard.

C’est avec le Blanc de Blancs que nous avons débuté, une cuvée élaborée à partir de vieilles vignes du terroir du massif de Saint Thierry, une terre siliceuse et calcaire. Ce 100% chardonnay est un vin tout en finesse, qui grâce à un dosage léger laisse bien apparaitre une cuvée dentelée, plein de nuances légères et subtiles. Un vin d’apéritif parfait qui sait apporter sa fraîcheur, sa minéralité, sans s’imposer. La bouche est dans la continuité avec une attaque vive, mais pas agressive, et des arômes légèrement fruités toujours portés par une belle minéralité.

Dans le prolongement de cette cuvée, nous avons dégusté le Mailly Grand Cru, un champagne là aussi minérale et vif. Un blanc de noir (90% pinot noir, 10% meunier) issu du seul terroir de Mailly et vinifié en barriques de chêne et en cuves. Nous avons dégusté les deux versions : l’extra-brut et le brut nature. Pourtant amateur de champagnes non dosés, j’ai eu une préférence pour la version dosée. C’est un champagne à la fois vif, minéral et puissant, qui me rappelle par certaines côté le brut du champagne Deutz. Cependant encore un peu jeune, le Mailly Grand Cru gagnera certainement à vieillir encore 3/5 ans en cave afin de donner toute sa mesure.

Le bonheur s’est prolongé avec le Rosé de Saignée, une cuvée élaborée à partir d’un assemblage de 50% de pinot noir et 50% de pinot meunier. Des raisins venant de vieilles vignes plantées sur le terroir calcaire et argileux de la Vallée de la Marne. C’est un champagne à la robe intense, du fait de la macération des raisins, un vin puissant, vineux, avec des arômes de framboise bien présents. Un vin gourmand, de repas, qui impose toute son élégance en étant servi à 11/12°C.

Vint ensuite mon coup de cœur : la Petreae. Une cuvée qui comme son nom l’indique est le fruit d’une solera. Chaque année, la nouvelle vendange est ajoutée à l’assemblage de l’année précédente à hauteur de 20%. En ce moment, la Petreae XCVII-MMVI est composée de 25% du jus de la vendange 2006, et de 75% d’un assemblage des vendanges 1997/98/99/2000/01/02/03/04/05. C’est un champagne vinifié et élevé en barriques de chêne âgées. Un vin gourmand, très expressif, qui allie à la maturité des vieux la fraicheur d’une vendange récente. Un vin qui possède une bouche bien pleine et une belle longueur. L’un de mes meilleurs souvenirs de dégustateur.

Dernière étape : le monument Les Rachais. Un vin désigné comme l’un des 5 plus extraordinaires de champagne pour l’année 2010 en compagnie du Cristal de Roederer ou du Krug 1998. Rien que ça… Ce blanc de blancs a été élaboré à partir de vieilles vignes (une quarantaine d’années) du Massif de Saint Thierry. Vinifié en barriques de chêne âgées (et en suivant le calendrier lunaire !), ce champagne à la robe claire, et joliment constellée de petits éclats. Le premier nez floral avec des notes légères d’agrumes. Après aération, il évolue vers des notes de fruits secs (noisette) et d’épices. La bouche est tout aussi charmeuse, avec une belle présence, mais tout sous-tendu par une minéralité et une tension parfaites. Le vin est tout conteste à la hauteur du mythe, qui devrait sans aucun doute gagner encore en patientant quelques années en cave.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu