Avertir le modérateur

24/01/2013

Etape 22 : Savart, un vinificateur à part

Depuis quelques mois le nom du champagne Savart revenait régulièrement dans les conversations que je pouvais mener avec mes amis autour de la divine bulle. Pourtant peu de choses sur cette maison sur internet ou dans les guides spécialisés. C’est donc armé de mon plus beau verre de dégustation que j’ai décidé d’aller rendre une petite visite à Frédéric Savart et sa gamme, et pris la direction Ecueil.


Afficher Champagne SAVART sur une carte plus grande

Le bonheur sous la maison

Si la maison ne paie pas de mine, la production, autant le dire tout de suite, est magistrale. Tout se passe dans les caves de la maison où Frédéric Savart m’attend de pied ferme pour une dégustation. Mais avant toute chose, il me fait un petit topo sur son terroir et son vignoble. Situé essentiellement à Ecueil, le vignoble est dominé par le pinot noir, et complété par un peu de chardonnay qui va venir apporter sa finesse et sa fraicheur dans certaines cuvées. Frédéric Savart est un dingue de vin, un passionné de la chose vinicole, et possède une approche très claire de la vinification : elle doit respecter au mieux le raisin. La vinification et l’élevage ne sont ni une transformation ni une modification du vin mais simplement un accompagnement du travail effectué à la vigne.

L'Ouverture en douceur

Passé cette présentation de la philosophie maison, nous entamons la dégustation par la bien cuvée L’ouverture. Il s’agit du brut sans année Savart, un 100% pinot noir dosé à 9g qui s’ouvre sur des notes fruitées, puis évolue vite vers quelques choses de plus rond, de plus gourmand. Il y a dans L’Ouverture de la complexité, mais aussi un peu de retenue. Une cuvée qui représente la moitié de la production maison, mais qui à mon avis ne représente pas bien le style de celle-ci, elle reste très classique.

De merveilles en merveilles

C’est ensuite la cuvée L’Accomplie que Frédéric a ouvert. Cette fois le chardonnay s’invite dans la danse à hauteur de 30% environ. La moitié des vins sont élevés en fûts de chêne et l’autre moitié en cuve inox. Le dosage reste contenu avec 7g. Et cela se sent, c’est un vin bien plus complexe, bien plus ambitieux que le premier. On plonge dans des arômes décomplexés de fruits exotiques, d’épices douces, et de très légère amertume. La bouche est grasse, élégante, soyeuse. C’est à ce moment précis que je comprends mieux le halo qui existe dans les milieux « bien informés » en ce moment autour du champagne Savart.

De grands vins de Champagne

On poursuit la montée vers le plaisir avec Calliope, une cuvée brut de décoffrage : pas de collage, pas de filtration, un dosage ultra de 4g. L’assemblage est le négatif du domaine : 60% chardonnay, 40% pinot noir. Une cuvée millésimée mais non revendiquée, élevée en fût, avec bouchage liège. On flirte avec le paradis avec ce vin qui joue sur la minéralité, la profondeur et une puissance tout en maitrise, sans démonstration, mais bien présente. C’est ensuite le millésime 2008 qui s’annonce, un millésime annoncé par la Champagne comme brillant et exceptionnel. Difficile de confirmer dès à présent, mais ce qui est certain c’est que chez Savart, oui le 2008 est brillant ! Elaboré à partir de 45% de chardonnay et 55% de pinot noir, il possède une belle tension, une fraicheur élégante et cette vinosité qui fait pour moi la marque de fabrique de Frédéric Savart. Un grand millésime qui ne peut que s’épanouir avec le temps et devenir grand, très grand. Par certains aspects, il me rappelle le Grand Siècle de Laurent-Perrier qui évolue également sur cet équilibre tendu.

Un champagne majuscule

Dernière étape : La Dame de Cœur, dans son millésime 2007. Là on ne joue plus. C’est immense. Une cuvée qui a des airs de grand blanc de Bourgogne. L’effervescence est légère, pour ne pas venir troubler ce grand vin. 100% chardonnay, La Dame de Cœur est à peine dosée (2g), et affirme ses notes de fleurs et une touche saline à faire frémir les palais les plus difficiles. Seulement 1300 bouteilles sont élaborées, une petite rareté.

Ce que j'ai offert à ma cave : 12 Calliope, 12 Millésime 2008, 6 Accomplie, 6 Dame de Coeur 2007.

N.B. : Petite reportage sur l'achat de champagne sur internet à découvrir ici.

10:46 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu