Avertir le modérateur

02/10/2012

Etape 20 : Agrapart, le cœur à Avize

Avec la rentrée et une activité professionnelle plus légère, j’ai pu reprendre mes petits trajets mensuels en Champagne. Et alors que les vendanges s’apprêtaient à démarrer dans la région, c’est dans une maison que je rêvais de visiter depuis longtemps que je me suis rendu : la maison Agrapart installée à Avize. Une maison singulière, implantée en plein cœur de la Côte des Blancs, et qui ne produit que des champagnes blanc de blancs.


Agrandir le plan

J’ai la chance de tomber un jour où Pascal Agrapart se trouve disponible sur le domaine et c’est lui qui me fait visiter le domaine, au pas de charge, avant de faire un détour pour la belle vigne de chardonnay jouxtant la maison. Quelques instants plus tard, nous étions dans le caveau Agrapart en train de déguster les cuvées signées par l’homme assis en face de moi.

La maison Agrapart possède de superbes vignes à Avize donc, mais aussi sur les terroirs voisins de Cramant, Oger et Oiry. Un magnifique patrimoine de vignes grand cru qui permet d’élaborer des champagnes d’une minéralité remarquable. C’est un peu solennel que Pascal Agrapart a entrepris de débuter la dégustation avec la dernière-née de ses cuvées : le blanc de blancs Expérience 7 Crus. C’est une cuvée qui puisent au cœur de 7 terroirs différents pour inscrire sa singularité. Entre ainsi dans sa composition les terroirs de Cramant, Avenay Val d’Or, Oiry, Mardeuil, Avize, Oger et Bergères les Vertus. Une cuvée multi-millésimes, composée de 50% de la récolte 2009, et 50% de 2008, vieillie en fûts de chêne. C’est un champagne plein de fraîcheur, sur une belle tension minérale, avec une structure complexe et une finale saline. Une cuvée qui accompagnerait parfaitement un apéritif.

Après cette première dégustation, ce qui marque c’est le style tranché, radicale et sans compromis. Une personnalité forte dans le Côte des Blancs, dont le style est reconnaissable entre cent tout comme le style Henri Giraud pour les blancs de Noirs est inimitable. C’est ensuite la cuvée phare de la maison que j’ai pu déguster : l’Avizoise. Dans son millésime 2006, une année difficile à vinifier, on trouve une profondeur et une expressivité remarquable. Issues de vielles vignes âgées de 55 ans et élevée en fût de chêne, c’est un peu de blancs extra brut marquant par sa complexité, son beau crayeux et sa finesse.

C’est ensuite la nouvelle cuvée Complanté, dans son millésime 2008, que j’ai pu dégusté. Une cuvée élaborée à partir de 6 cépages en jeunes vignes, un champagne savoureux, délicat, miellé, à la touche finale franche et tranchante. Une cuvée qui me fait penser dans son approche à la cuvée Gastronome de la maison Gimonnet, un millésime très jeune, axée sur la vivacité, même si le style est différent.

Enfin, ce beau moment s’est achevé sur un monument, le Brut Nature Grand Cru Blanc de Blancs Venus 2006. Un morceau d’anthologie issu d'une vieille vigne d'Avize travaillée uniquement par l'homme et le cheval Vénus pour le labourage. Vinifiée en fûts de chêne, sans filtration et mise en bouteille sur bouchon de liège. C’est une cuvee dense, riche, complexe, aux arômes de fruits, de truffe blanche, de café torréfié. Une cuvee qui m’a fait pensé à un vieux millésime de Dom Ruinart, la cuvee prestige du champagne Ruinart que j’avais eu l’occasion de déguster peu de temps auparavant. Un grand moment de dégustation !

Ce que j'ai offert à ma cave : 6 Avizoise 2006, 6 Expérience 7 Crus, 6 Brut Nature Grand Cru Blanc de Blancs Venus 2006, 3 Complanté 2008.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu