Avertir le modérateur

30/09/2010

Etape 16 : les petites merveilles de Nicolas Maillard

J’ai découvert le Champagne Nicolas Maillart au cours d’une dégustation organisée par une célèbre enseigne de vin. Et ce fut une excellente surprise. Nicolas Maillart a reprise le domaine familial depuis 2003, il représente la 9e génération d’une lignée qui a toujours défendu le terroir et l’élégance.
Agrandir le plan

C’est donc enthousiaste que je me suis rendu à Ecueil pour découvrir l’exploitation du champagne Nicolas Maillart. La rencontre avec le maître des lieux fut enrichissante et pertinente, et il m’expliqua les principes de la maison, la viticulture raisonnée, le recours à des engrais organiques, le choix de travailler essentiellement à la main… Une philosophie qui se retrouve également en cuverie où fûts et cuves se partagent la vedette. La maison possède également une magnifique collection de vins de réserve.

Nous avons entamé la dégustation avec le Brut Platine, un Champagne Brut Premier Cru. C’est la principale cuvée de la maison, une cuvée marquée par le pinot noire (80%) et complétée par le chardonnay. On note la forte présence de vins de réserve (30%) conservés en fût de chêne qui donnent une belle personnalité à ce champagne. C’est un champagne à la robe or intense (cela est dû au Pinot Noir), et aux bulles paresseuses. Le nez est marqué par des notes de fruits croquants (pomme, poire…), et des arômes briochés et fleuri. C’est un champagne à la touche vineuse très agréable.

Nous avons poursuivi avec la cuvée Les Chaillots Gillis, du nom de 2 lieux-dits d’Ecueil, qui se trouvent à flanc de coteaux. C’est là que se trouvent les 3 parcellent et les vieilles vignes qui servent à élaborer cette cuvée rare. Ce Blanc de Blancs est très peu dosé (extra brut) pour mettre en valeur les qualités du terroir. C’est un champagne vinifié sous bois pendant environ 6 mois. Sa robe est intense, surtout pour un champagne blanc de blancs. Au nez, j’ai trouvé Les Chaillots Gillis puissant, avec des notes d’agrumes confits et une touche minérale. La bouche est complexe, pleine de vivacité et de fraicheur, avec une trame crayeuse très intéressante.

Vint ensuite le moment de découvrir Les Francs de Pied, un blanc de noirs unique, pour laquelle les pinots noirs sont élevés uniquement sur sol sableux. C’est une cuvée rare (4000 bouteilles par an) qui se veut proche des Vieilles Vignes Française du Champagne Bollinger. Comme Les Chaillots Gillis, cette cuvée est vinifiée sous bois pendant 6 mois, sans fermentation malo-lactique. Les Francs de Pied est un champagne aux reflets cuivrés, qui attise déjà les regards. Le nez est d’une puissance extraordinaire, avec des arômes caramélisés et de fruits compotés. En arrière-plan, on distingue des notes boisées et fumées qui viennent enrichir encore cette première impression. Mais le meilleur restait à venir avec une bouche dense, intense, tout en restant fraiche. La puissance n’est pas oubliée, bien au contraire, et se prolonge avec élégance sur une belle finale. Un très grand vin !

Nous avons conclu ce moment avec le Brut Rosé Grand Cru, un rosé de saignée intéressant par l’origine de ses raisins (Bouzy) et par l’apport du chardonnay. Ce champagne rosé se pare d’une robe rose intense, tirant presque sur le rouge. Au nez les fruits rouges sont une évidence, avec ce soupçon de légèreté et de finesse que l’on ne retrouve que chez les grands crus. La bouche est vineuse, et très fruité. Ce rosé de saignée ne faillit pas à la réputation de cette méthode. C’est un champagne rosé ample et élégant.

Ce que j'ai offert à ma cave : 6 Les CHaillots Gillis, 6 Brut Rosé Grand Cru, 6 Les Francs de Pieds

12:01 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu