Avertir le modérateur

20/08/2010

Etape 15 : Cattier, le petit devenu grand

Au cœur de l’été j’ai été rendre visite à la maison Cattier, à Chigny-les-Roses dans la montagne de Reims, où elle possède de nombreux hectares de vignes. La plupart sont classé premier cru sur l’échelle de la Champagne. La maison Cattier n’est pas à proprement parler à classer dans la catégorie des champagnes de vigneron, avec une production de 500 000 bouteilles par an. Mais cette maison a su rester fidèle à ses racines et a préservé l’esprit qui l’habitait quand la maison était moins importante. Cela dit, le champagne Cattier n’a pas oublié de suivre les tendances et de s’intéresser au créneau des champagnes de prestige avec le lancement du champagne Armand de Brignac, en partenariat avec le rappeur Jay-Z.


Agrandir le plan

Cette dégustation a débuté avec le Brut, un assemblage de 75% de pinot et 25% de chardonnay. C’est un champagne au nez floral, avec ensuite une touche d’agrumes. La bouche vive, marquée par des notes de fruits secs et de brioche. C’est un champagne facile, agréable à boire, idéale pour un apéritif ou un cocktail.

Nous sommes ensuite passé à quelque chose de plus élaboré avec le Blanc de Blancs de la maison. Une cuvée fraîche, vive florale, tout en finesse en en légèreté. J’ai beaucoup aimé sa robé, pâle avec de légers reflets verts, ainsi que la touche vanillée en bouche. Une belle cuvée, qui peut accompagner un poisson ou des crustacés, et qui possède un potentiel de vieillissement certain.

Nous avons poursuivi ce agréable moment avec le Brut Rosé, un mariage de 90% de pinot et 10% de Chardonnay, auquel est ajouté 10% de vin rouge de Champagne venant des vieilles vignes de pinot que la maison possède à Chigny. C’est un champagne à la robe soutenue, intense, avec un premier nez de pain grillé, qui file rapidement pour céder sa place à des arômes de petits fruits rouges (cassis ?). Sa bouche est fraîche, vive, avec une trame vineuse et fruitée (de nouveau le cassis et une touche de fraise des bois). La finale est longue, sur le fruit rouge… évidemment. Par son fruité, ce champagne m’a fait penser à la Grande Réserve Rosé de la maison de champagne Gosset. Un champagne de dessert à mon avis car très fruité, même si lors de la dégustation on a évoqué des accords avec une viande blanche ou un fromage persillé.

Ce beau moment s’est conclu par la dégustation de la cuvée phare de la maison : le Clos du Moulin. Cette cuvée de prestige est élaborée à partir de raisins venant… du Clos du Moulin, une parcelle de 2,2 hectares située près de Chigny-les-Roses. L’assemblage de cette cuvée est faite pour moitié de pinot noir et pour moitié de chardonnay. Trois millésimes rentrent dans la composition de cette cuvée qui n’est produite qu’entre 15 et 20 000 bouteilles par an. C’est un champagne à la robé cuivrée superbe. Son nez est très fruité, et après quelques secondes il s’ouvre sur des arômes de petits fruits rouges. Sur le palais, c’est un vin très élégant, plein de finesse, avec des arômes de viennoiserie, et un trame vineuse délicate. Sa finale est étonnamment large et longue. Un vin d’apéritif comme de repas. Superbe !

Ce que j'ai offert à ma cave : 6 Brut, 6 Brut Rosé, 6 Blanc de Blancs, 6 Clos du Moulin.

03/08/2010

Etape 14 : L'élégance de René Geoffroy

C'est sur la rive droite de la Marne qu'il faut se rendre pour rencontrer René Geoffroy et son fils. A Cumières plus précisement, un village dont le terroir est classé Premier Cru, un terroir au côté parfaitement exposé ce qui offre traditionnellement des champagnes matures et fruités. La maison René Geoffroy travaille avec 14 ha de pinots (plus ou moins moitié pinots meuniers, moitié pinots noirs) et 2 ha de chardonnays. Un superbe domaine où la vinosité est reine et où le respect de la vigne est loi.

 

Dans les celliers de la maison, la dégustation a débuté avec le Brut Premier Cru Expression, un champagne agréable et réussi, mais sans histoire. Facile à boire, c'est le champagne parfait pour un mariage ou un évènement. C'est un champagne net, à la bouche fruité et une touche de finesse.

C'est avec le Brut Premier Cru Empreinte que l'on rentre véritable dans les gènes de la maison, dans le domaine qu'elle maîtrise le mieux, la vinification du Pinot. Une science parfaitement appliqué avec cette cuvée. Le Brut Premier Cru Empreinte marie 70% de pinot noir et 20% de chardonnay vinifiés en foudre de chêne. C'est un champagne au nez puissant, et déjà beaucoup sur le fruit. En bouche, l'attaque est fraîche, puis sur le palais, la vinosité, la rondeur et les arômes gourmands (fruits blancs, fruits secs...) s'imposent agréablement.

J'ai eu la joie ensuite de découvrir le Brut Premier Cru Volupté, un vin à l'opposé du précédent, avec 75% de chardonnay. Elevé en fût de chêne et sur lie (à la manière de la cuvée 734 du champagne Jacquesson), c'est un champagne onctueux, gourmand, axé sur la pêche et les fruits des bois. Un superbe champagne de repas.

La dégustation s'est achevée avec le Rosé de Saigné, un rosé élaboration par macération des pinots noirs. C'est un champagne que j'ai beaucoup aimé, avec une robe très intense, un nez massif de fruits rouges et de rose. Sur le palais, la vinoisté est bien là, accompagnée par tous les arômes découvert au nez. Là encore, un champagne de repas (fruits de mer ou dessert).

Ce que j'ai offert à ma cave : 12 Brut Premier Cru Empreinte, 6 Brut premier Cru Volupté, 6 Rosé de Saigné.

00:09 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu