Avertir le modérateur

18/03/2010

Etape 6 : Henri Giraud, solide comme un chêne

Une maison découverte grâce à des amis amateurs de bulles. La maison Henri Giraud est une structure plus grosse que les vignerons que je visite habituellement, mais elle reste pourtant habitée par un véritable esprit familial.

C’est à Aÿ que le Champagne Henri Giraud est installé, un terroir qui fait la part belle au Pinot Noir et qui accueille des maisons célèbre comme Bollinger. Henri Giraud, c’est une maison qui a une particularité : elle élève une large partie de ses vins en fût de chêne. Mais pas n’importe quel chêne. Il s’agit de bois venant de la forêt d’Argonne située à 60 kilomètres à l’est de Reims, une forêt qui a servi pendant une dizaine de siècles à produire des fûts pour l’élaboration du champagne. Puis peu à peu les fûts furent délaissés pour des cuvés en béton, et aujourd’hui en inox. La maison Giraud fut une des premières à remettre l’élevage sous bois au goût du jour.

La forêt d’Argonne a une particularité unique au monde, elle est plantée sur de la gaize, une roche calcaire dans les fissures de laquelle les racines des chênes se sont enfoncés et qui aujourd’hui rend ces arbres absolument uniques au monde… et les fûts qui sont fabriqués avec tout aussi uniques.

Mais l’art de la maison Henri Giraud réside plus encore dans la façon unique d’utiliser ces fûts pour transmettre au vin, un soyeux, un gras, des notes gourmandes, sans tomber dans un boisé lourd et fatiguant.


Agrandir le plan

Première particularité de la dégustation qui m’a été offerte chez Henri Giraud : tous les champagnes sont servis à une température d’environ 11/12°C, ce qui peut sembler un peu élevé pour du champagne mais colle parfaitement à la personnalité des cuvées signées Giraud.

Nous avons débuté avec l’Esprit, une cuvée qui, l’exception confirmant toujours la règle, n’est pas élevé sous fût de chêne. Assemblage de Chardonnay et de Pinot, c’est un vin que j’ai beaucoup aimé, notamment pour son nez délicatement épicés et fruité, et une bouche gourmande et fraîche. Une belle entrée en matière même si la suite allait s’avérer époustouflante !

Nous avons poursuivi avec la cuvée Hommage à François Hémart, l’aïeul et le fondateur de la maison Henri Giraud. Premier Champagne de la dégustation à avoir été élevé en fût de chêne, c’est un vin qui m’a ébouriffé par sa bouche soyeuse, pleine, fruitée (peut-être même avec des notes d’agrumes). On bénéficie à plein de la forêt d’Argonne ! Le nez est également séduisant par la fraîcheur qu’il dégage, avec des notes herbacées, et briochées.

Nous avons poursuivi avec la cuvée Code Noire, une cuvée récente, au tarif élevé (75 euros), mais au charme certain. Ce 100% pinot noir est également élevée en petits fûts de chêne de la forêt d’Argonne. Un champagne où l’on retrouve un peu l’esprit de la cuvée Hommage à François Hémart, mais en plus puissant, plus développé, presque plus assumé. Le nez est sur des notes de pêche, d’épices, puis s’avance vers des arômes miellés. En bouche, la minéralité est bien présente, le soyeux du chêne est également, mais se profile derrière une densité et une vinosité incroyable. Une cuvée qui bénéficie en plus d’u superbe packaging. Certes peu importe le flacon, mais là c’est vraiment réussi. D’ailleurs, je ne suis pas le seul à le penser.

Pour conclure cette dégustation, j’ai eu de la chance de visiter la maison le même jour qu’un journaliste à qui l’on avait ouvert une bouteille de Fût de Chêne une heure plus tôt. J’ai donc pu tremper mes lèvres dans ce breuvage rare et prestigieux. Et là mieux oublier tout ce que l’on peut savoir sur le Champagne. La cuvée Fût de Chêne est dans une autre dimension. Le nez est déjà tout simplement incroyable : fruits compotés, notes toastées, minéralité, moka, cuir… C’est étourdissant et superbe à la fois. En bouche, la subjugation se poursuit. On s’approche plus du monde du vin que des effervescents. C’est une cuvée pleine, ample, riche et avec une finale quasi éternelle.

Une dégustation merveilleuse, peut-être l’une des meilleures, avec un coup de cœur pour la cuvée Hommage à François Hémart au rapport qualité/prix excellent à mon avis.

Ce que j'ai offert à ma cave : 12 Esprit, 12 Hommage à François Hémart, 2 Code Noire, 1 Fût de Chêne, 1 Ratafia.

18:01 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Waw, excellent travail, merci à vous pour les astuces et notez dans un premier temps que je suis d'accord ! Euh tout est dit, oui votre billet est vraiment très bon, votre blog m'a ouvert les yeux ! PS : Vous avez une très belle plume, bravo !

Écrit par : CaveVin | 20/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu